En poursuivant votre navigation sur https://defi.enfantsdumekong.com, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Mission de volontariat Simon C.

par Simon CHAIGNE

570 €

collectés sur 9 000 €

6%

251
jours restants

6

contributeurs

Partager cette page de collecte

Le projet
Les contributeurs
Les actus
Commentaires

Pourquoi Partir ?

À cette question il y a tant de réponses, qu’il serait plus court de dire « pourquoi ne pas partir ». Mais bon, c’est pas ce qu’on me demande, donc voici pourquoi je pars :

Tout d’abord pour découvrir une nouvelle culture, une autre façon de vivre et de voir la vie. Je pense que ça permettra d’avoir un autre regard, une ouverture d’esprit nouvelle et un enrichissement humain incroyable. Cette année va surement m’apporter énormément de choses sur mon rapport aux autres, au monde et à moi-même, mais aussi m’apprendre à trouver des solutions, à voir les vrais besoins et les vrais problèmes, et à devenir à ma manière un artisan du bonheur des autres.

Ensuite, j’ai décidé de faire ce projet afin de venir en aide, en apportant ce que je peux, à des enfants qui n'ont pas eu la même chance que moi. C’est un vrai moteur pour moi, de tenter de transmettre ce que j’ai reçu à des personnes qui n’y ont pas encore eu droit, et d’essayer de réparer cette injustice. Car si je suis né dans une famille et dans un pays qui me permette d’étudier, c’est que j’ai eu de la chance ; et si d’autres n’ont pas ce droit, c’est quelque part injuste.

Je ne suis peut-être pas responsable de l’état ce monde, mais me donner l’occasion de changer le un tant soit peu est le plus beau cadeau qu’on puisse me faire. Donc merci à chacun de vous qui contribuerait à rendre cette mission possible. Merci pour eux, pour ceux qui leur succèderont, merci pour moi, et bravo !

Enfin, je souhaite partir pour prendre un peu de recul et prendre le temps de réfléchir à des questions, sur l’orientation que je souhaite donner à ma vie, et sur le sens que je cherche à y mettre, le sens qu’elle a, les choses qui importent et celles qui importent moins. C’était ce qui faisait le plus sens pour moi, de partir avec ces questions plutôt que de suivre un chemin parfois trop rectiligne vers la vie professionnelle avant d’y avoir répondu.

 

 

Pourquoi partir avec Enfants du Mékong ?

Là encore, une si petite question, et tant de réponses.

Ma rencontre avec EdM s’est faite par hasard, au détour d’un article d’internet. Je cherchais à partir un an comme volontaire et travailler dans l’éducation, si possible en Asie du Sud-Est, et EdM c’était tout ça à la fois. Ensuite en en apprenant l’un sur l’autre, au fil de recherches internet, de témoignage et de rencontres, j’ai vu qu’on se rejoignait sur pas mal de valeurs et de principes : celui d’aimer avant d’aider, d’apprendre à connaître avant tout, de venir apporter une aide sans juger ni imposer un modèle ou une façon de faire, et de ne pas seulement aider les enfants à se construire intellectuellement mais aussi humainement pour les aider à devenir des adultes soucieux de l’autre et responsables du bien commun. J’ai été touché par l’impact direct qu’à l’association sur la vie de personnes, mais aussi de familles, de villages… Car, comme le disait si bien Mandela, « l’éducation et l’arme la plus puissante pour changer le monde.

Enfin l’accompagnement proposé par EdM, aussi bien dans la réflexion du projet que dans la préparation et la mission, a terminé de me convaincre que c’était l’ONG qui me correspondait pour partir comme volontaire.

 

 

Voir tout

16/08/2021

A. H.

100 €

15/08/2021

B. D.

200 €

Une année de sa vie pour aider les enfants! Cʼest juste extra-ordinaire! Et Simon lʼest! Bonne continuation dans ton projet! On pense bien à toi.

14/07/2021

C. E. S. C.

100 €

08/07/2021

V. D.

20 €

04/07/2021

B. U. A.

100 €

26/06/2021

E. C.

50 €

Voir tout
  • Simon CHAIGNE

    Créateur de la page

    13/08/2021

    Légende des photos

    Photo 1 : moi, beau gosse et plein encore d'innoncence, pendant la semaine de formation (bien) avant le départ

    Photo 2 : "cook and talk" avec les terminales de Maetan

    Photo 3 : Selfie de la tristesse, avant de partir pour Maetowo et que Janreem, Makeo et Wantsana rentrent chez elles jusqu'à la réouveture des  écoles

    Photo 4-5-6-7 : travail dans les rizières à Maetowo et Maetan. Oui, je leur ai appris à faire le dab

    Photo 8 : Tanakon, le petit prince du centre, qui s'apprête à réveiller l'instant maternelle de la moitié de mes contacts (ou l'instinct paternel, pas de jaloux !) 

    Photo 9 : Attaya prend la pause dans la rizière de Maetan

    Photo 10-11 : Jeu avec les petits primaires de Maepo (qu'ils sont choux)

    Photo 12-13 : Fin du cours d'anglais à la sauce Simon

    Photo 14 : Cours de chant karen à Maetowo avec modo Ae et Yukipa, le responsable du centre 

    Photo 15 : cours d'électronique à Maetowo par brother David, alors que les écoles sont fermées depuis une semaine déjà

    Photo 16-17-18 : atelier Kebabs avec mes petits cuisiniers, ce soir on mangera pas (que) du riz ! 

Voir tout

Laisser un message de soutien

Voir tout

Depuis 1958, Enfants du Mékong soutient l'éducation des plus pauvres et les enfants en situations de détresse. Ce sont près de 23 000 enfants parrainés et 60 000 enfants soutenus qui peuvent ainsi accéder à l'éducation. Enfants du Mékong soutient la construction d'une centaine de projets de développement par an (écoles, foyers d'accueil...) et gère 11 centres et 200 foyers. Enfants du Mékong  intervient dans 6 pays : Vietnam, Thaïlande, Laos, Philippines, Cambodge, Birmanie. Pour plus d'informations: www.enfantsdumekong.com