En poursuivant votre navigation sur https://defi.enfantsdumekong.com, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Mission de volontariat Mathilde M.

par Mathilde Marlet

0 €

collecté sur 9 500 €

0%

343
jours restants

0

contributeur

Partager cette page de collecte

Le projet
Les contributeurs
Les actus
Commentaires

POURQUOI JE PARS EN MISSION ?

Après des études de communication à l’issue desquelles je trouve très rapidement un emploi, j’ai vite une désillusion : au bout d’environ 2 ans, ma première expérience professionnelle se termine mal, je dois partir à la recherche d’un nouvel emploi. Les entretiens s’enchainent, je donne tout mais quelque chose me dérange… Rien ne m’attire véritablement. La raison est simple : ce milieu ne me correspond tout simplement pas. Alors quoi ? Je réfléchie et je pense à mon enfance passée en Afrique (merci à mes parents expatriés !), à mon BAFA et ces jobs d’été en tant qu’animatrice en colonie de vacance, à mes expériences en bénévolat qui m’apportent tant… La réponse est simple, je veux travailler dans le social/humanitaire. Partir en mission à l’étranger pour travailler dans ce domaine est simplement une évidence, la seule question que je me pose est : pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt ?

PS : Je ne remercie pas le COVID d’avoir encore plus retardé mes projets !

POURQUOI AVEC EDM ? 

En premier lieu, Enfants du Mékong répond parfaitement à ce que je recherche en terme de mission humanitaire : du travail de terrain autour de problématiques d’éducation, main dans la main avec les populations locales.

Lorsque j’ai commencé à évoquer cette ONG et ses contrats de VSI auprès de mon entourage, je me suis aperçue qu’elle était connue et reconnue. Les témoignages d’anciens bambous et de parrains m’ont fait rêver et ont achevé de me convaincre.

Le processus de recrutement démontre à lui seul le sérieux de l’association : ses membres sont à l’écoute et bienveillants mais veillent particulièrement à s’assurer que nous sommes motivé.e.s et aptes à partir dans les conditions si particulières et dépaysantes de nos missions !

CE QUE JE VAIS FAIRE ?

Pour bien comprendre le but de ma mission, il faut d’abord comprendre le cœur des projets d’Enfants du Mékong : accompagner, éduquer et former les enfants et les jeunes de milieux défavorisés afin d’améliorer leur chance d’un futur plus serein, notamment grâce au parrainage. Ainsi, je suis « Coordinatrice de programme de parrainages » sur l’île de Leyte aux Philippines. Ma mission est de rendre visite à tous ces jeunes filleuls et leur famille pour rendre compte de la réalité de leur quotidien (surtout en ces temps troublés par la pandémie !), de m’assurer que les conditions de leur parrainage se déroule bien et de pouvoir répondre aux problèmes auxquels ils peuvent être confrontés, en collaboration avec nos partenaires locaux et l'équipe du siège.

Voir tout
Pas encore de contributeur sur cette page de collecte
Voir tout

Laisser un message de soutien

Voir tout

Depuis 1958, Enfants du Mékong soutient l'éducation des plus pauvres et les enfants en situations de détresse. Ce sont près de 23 000 enfants parrainés et 60 000 enfants soutenus qui peuvent ainsi accéder à l'éducation. Enfants du Mékong soutient la construction d'une centaine de projets de développement par an (écoles, foyers d'accueil...) et gère 11 centres et 200 foyers. Enfants du Mékong  intervient dans 6 pays : Vietnam, Thaïlande, Laos, Philippines, Cambodge, Birmanie. Pour plus d'informations: www.enfantsdumekong.com