En poursuivant votre navigation sur https://defi.enfantsdumekong.com, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Mission de Volontariat d'Alice et Adrien C.

par Alice et Adrien Cheynet

1 187 €

collectés sur 18 000 €

6%

301
jours restants

21

contributeurs

Partager cette page de collecte

Le projet
Les contributeurs
Les actus
Commentaires

Nous avons le plaisir de vous annoncer notre départ pour le Cambodge pour un an de mission avec Enfants du Mékong dans le cadre d’un V.S.I, Volontariat de Solidarité Internationale.

Pourquoi nous partons ?

Il était une fois la rencontre d’un Moniteur-Educateur fraîchement diplômé et d’une éducatrice spécialisée passionnée. Tous deux s’étant rencontrés à l’Arche, ils avaient le souhait de vivre à nouveau un projet de vie fort & engageant. Enfants du Mékong sur leur chemin ils ont croisé & une merveilleuse histoire à débuter...

Plus sérieusement, nous avons tous les deux à cœur d’œuvrer pour des projets qui mettent en avant le vivre ensemble, la solidarité et l’ouverture à l’autre. Tous deux passionnés de voyages, nous avons le souhait de découvrir un pays, une culture qui nous demande de nous déplacer intérieurement, nous émerveille & nous fasse grandir !

Partir en mission de couple est pour nous la possibilité d’apprendre à se connaître autrement, de mutualiser nos forces pour être complémentaire. Nous avons envie de revenir à l’essentiel et vivre ensemble la simplicité, le partage, profiter des petits riens qui mis bout à bout forment une vie.

Vivre en cohérence avec nos valeurs & aspirations de vie !

Pourquoi Enfants du Mékong ?

Nous avons entendu parler d’Enfants du Mékong à travers les témoignages d’anciens volontaires Bambous. Chacun d’eux évoquaient leur mission avec passion... Il ne nous en a pas fallu plus pour nous emballer ! De nature enflammée, Alice, en deux temps trois mouvements, se projetait déjà au cœur de l’Asie au contact des enfants. Adrien, de nature tranquille et réfléchie, a navigué sur le site d’Enfants du Mékong de long en large. Bien vite, nous avons constaté que les valeurs d’Enfants du Mékong rejoignaient notre éthique professionnelle et personnelle. Nous croyons aux pouvoirs du lien, aux valeurs d’éducation & à l’égalité de tous en dignité humaine. Nous avions le souhait de nous engager auprès d’enfants, afin de lier éducation, animation & interculturalité. Être auprès des enfants, les aider à grandir & à s’épanouir.

Et pour faire quoi ?

Nous avons choisi de donner une année de notre vie aux enfants d’Asie ; aux enfants oubliés qui ne rêvent que d’une chose : aller à l’école. C’est à Preah Vihear, dans le Nord du Cambodge que nous partons.

Nous serons responsables du centre scolaire d’Enfants du Mékong ou vivent une centaine de filleuls. Nous serons amenés également à suivre une dizaine de programmes de parrainage et des projets pour développer l'action d'Enfants du Mékong dans la zone. C’est en créant du lien avec les responsables locaux, en visitant les familles, en organisant des activités pédagogiques, en s’assurant de la bonne distribution des parrainages que nous allons vivre pleinement cette mission au service de l’éducation des enfants. Cette mission passionnante et professionnelle fera de nous les « yeux et les oreilles » d’Enfants du Mékong à Preah Vihear, afin de permettre à chaque enfant de devenir les « modèles de liberté et de responsabilité de leur pays demain ».

Voir tout

03/03/2021

M. G.

25 €

25/02/2021

S. S.

20 €

24/01/2021

100 €

02/01/2021

J. S.

100 €

Bonne Année à vous deux. Anne et JP

24/11/2020

J. C.

20 €

19/11/2020

S. M.

15 €

13/11/2020

D. C.

100 €

13/11/2020

40 €

Bon courage à Alice & Adrien dans leur nouvelle mission !

10/11/2020

C. P.

40 €

05/11/2020

E. J.

5 €

Voir tout
  • Alice et Adrien Cheynet

    Créateur de la page

    25/01/2021

    Notre petite newsletter du mois de janvier :

    NEWSLETTER-JANVIER-1.pdf

  • Alice et Adrien Cheynet

    Créateur de la page

    04/01/2021

    NOTRE PETITE NEWSLETTER DU MOIS DE DECEMBRE

    NEWSLETTER-DECEMBRE.pdf

  • Alice et Adrien Cheynet

    Créateur de la page

    24/12/2020

    Les visites de familles

    Nous vous avons beaucoup parlé du fonctionnement du centre dans notre dernières newsletter mais peu de nos programmes isolés et des familles que nous accompagnons… Et pourtant CA VAUT LE COUP

    En effet chacun des 210 enfants de nos programmes sont visités chaque année afin de prendre des nouvelles d’eux et de leur famille, pouvoir vérifier leurs conditions de vie, constater de l’assiduité scolaire et récolter des informations pour écrire des lettres aux parrains en complément des lettres envoyés 4 fois par an les filleuls eux-mêmes.

    Nous sommes toujours bien reçus et accueillis dans les familles. Il n’est pas rare que l’on reparte avec un sac de fruit, d’haricots verts ou de piments !

    Ils nous reçoivent dans leur intimité, répondent à nos questions, rit de nos jeux, de nos pitreries & sont très reconnaissants de l’aide apportée par les parrains. En effet, il faut savoir que la plupart des familles utilisent en partie ce parrainage pour se nourrir.

    Les visites de famille sont au coeur de notre mission et nous essayons d'en faire une 20 aine par mois. Ce qui nous prend beaucoup de temps c'est d'aller dans les familles : Nous ne comptons plus les km de moto parcouru à travers les villages... Heureusement que les paysages sont beaux et qu'Adrien est un pilote (Alice conduit un peu mais Adrien semble peu rassuré quand c'est elle au volant ! )

  • Alice et Adrien Cheynet

    Créateur de la page

    24/12/2020

    Mais Alice & Adrien je ne comprends pas ce que c’est le parrainage d’un enfant ?

    Les enfants du centre ainsi que les enfants de nos programmes de village ont chacun un parrain ou une marraine en France qui les parraine à hauteur de 28 euros par mois. Cet argent permet de financer leur scolarité, les cours supplémentaires, les frais du centre pour ceux qui y vivent, les frais de transports pour ceux qui sont en famille, les uniformes, affaires scolaires, leurs repas, produits d’hygiène et de leur permettre d’aider leur famille à acheter à manger. Si les enfants n’étaient pas parrainés, ils seraient pour la plupart à travailler dans les rizières ou cultures.

     Le parrainage individuel mois par mois :

    • 4$ à 5$ de produits d’hygiène (savon, dentifrice, brosse à dents, lessive, shampooing)
    • Pour les filleuls en primaires : 12,5$ d’argent de poche (principalement pour payer la nourriture de la famille)

    Pour les filleuls au collège et au lycée : 15$ d’argent de poche (principalement pour payer les cours privés)

    Le reste du parrainage individuel participe au financement du comité de traduction des lettres (0,8$) et tous les 3 mois nous faisons un bilan pour nous assurer que la totalité du parrainage a bien été distribué aux filleuls. S’il reste un petit solde nous en profitons pour leur donner d’autres choses pouvant être utile aussi bien à votre filleul qu’à sa famille : sac de riz, huile, cape de pluie, une moustiquaire etc. Cette année nous souhaitons cibler les besoins supplémentaires autour de l’éveil par le jeu et l’épanouissement : Boite de feutre, jeux de société, coloriage, Romans, etc.

    De plus, à la rentrée scolaire, donc une fois par an, le filleul reçoit :

    • Entre 10 et 12$ de fournitures scolaires (cahiers, stylos)
    • 16$ pour deux uniformes scolaires (pantalon ou jupe et chemise blanche)

     

    La distribution mensuelle a lieu dans une école d’un des villages proches de chez les filleuls. Ce jour-là, tous les enfants du programme sont présents. C’est donc l’occasion de prendre des nouvelles de chacun, de leur famille, de faire le point sur leur scolarité et surtout d’organiser des activités ludiques et éducatives.

  • Alice et Adrien Cheynet

    Créateur de la page

    24/12/2020

    Mais Adrien & Alice il est comment en fait votre centre ?

    Petite histoire du Centre :

    La présence d’un centre à Preah Vihear se justifie par la concordance de facteurs géographiques et de pauvreté. La province est vaste ; les enfants vivent éloignés des écoles. Aussi il n’est pas rare de les voir faire une quarantaine de kilomètres quotidiennement pour aller étudier. Se loger à proximité des écoles est un atout. Les jeunes qui n'en n'ont pas la capacité financière sont de fait exclus des études. Par exemple, le taux d'arrêts pour les jeunes entre le début et la fin du collège est de plus de 50%.

    L'hétérogénéité du niveau des écoles est un autre problème. Comme partout au Cambodge, l'absentéisme des profs dans les collèges et lycées des campagnes est important. La plupart des écoles ne sont pas à même de fournir des cours privés ; les professeurs préfèrent travailler aux champs. La ville de Preah Vihear a l'avantage en tant que capitale provinciale d'avoir des écoles de meilleure qualité et des cours supplémentaires. Les jeunes qui veulent suivre une scolarité longue doivent s'installer dans la capitale de la province. Ceux issus de familles pauvres en sont encore une fois exclus.

    Le développement d’un centre scolaire et de foyers permet de répondre aux besoins essentiels de l’enfant ; avoir accès à une éducation de qualité, un environnement lui permettant de se construire et développer dans la dignité, ainsi que lui fournir un toit et une alimentation saine. C’est pourquoi Enfants du Mékong a fait le choix d’implanter un centre scolaire et de vie, dans la ville de Preah Vihear, qui a vu le jour en octobre 2013.

     

    Le centre accueille actuellement 57 enfants (il peut en accueillir un peu plus en période de non Covid). Les enfants ont entre 11 ans et 20 ans, ils sont scolarisés dans les écoles publiques de la ville : Du grade 7 au Grade 12, ce qui équivaut au collège et au lycée chez nous.

    Ils sont répartis dans 4 foyers de vie : 2 foyers de filles (Girl 1 et Girl 2) et deux foyers de garçons (Boys 1 et Boys 2).

    Sur notre site se trouve également le bureau des staffs où nous travaillons du lundi au vendredi avec Chhou & Sopheary nos deux travailleurs sociaux Khmers.

    Sopheary est responsable des programmes de parrainage dans les villages (les enfants externes qui vivent dans leur familles), avec Alice.

    Chhou est responsable du centre et des profs qui viennent donner les cours supplémentaires au centre, avec Adrien.

    Dans notre équipe nous comptons également Ming la cuisinière et Pou son mari, le gardien et homme à tout faire du centre.

    Toute l’équipe vit au sein du centre. Sopheary & Chhou ont une petite chambre dans les foyers. Ming & Pou vivent avec leurs enfants dans une petite maison à l’entrée du Centre.

    Adrien & Alice, les bambous comme on les appelle ici, ont une maison dans le centre, les chanceux ont la maison la plus spacieuse du centre, même si pour eux elle reste encore un peu spartiate à l’intérieur et qu’Alice n’est pas encore très fan des araignées et autres insectes qui cohabitent avec eux… Ils ont quand même la chance d’un luxe non négligeable pour le pays !     

  • Alice et Adrien Cheynet

    Créateur de la page

    24/12/2020

    Mais Adrien & Alice vous vivez où en fait et c’est quoi Preah Vihear ?

    Preah Vihear est une province du Nord du Cambodge, une des plus importantes du pays par la taille mais aussi une des moins peuplées : la faible densité de population y crée beaucoup de situations d'isolement.

    Le tracé de la frontière fait l'objet de vives contestations de la part des voisins thaïlandais. Au-delà de la possession du temple de Preah Vihear (PS : A venir voir par vous-même c’est splendide à ce qu’on dit), ce sont 27 000 km² de terres riches en ressources naturelles dont il est question. Les tensions ont dégénéré en conflit en 2011. Depuis, les troupes des deux pays campent de chaque côté de la frontière. Même si les combats ont eu une ampleur assez limitée, ils ont causé le déplacement de centaines de familles et la militarisation croissante de la province.

    Jusqu’en 2017, Preah Vihear souffrait d’un cruel manque d'écoles. Cependant, à l’approche des élections (2018) le gouvernement a entrepris la construction de nombreux collèges et lycées. Le problème : une fois les établissements construits, il faut des professeurs pour enseigner ! Si beaucoup de jeunes souhaitent devenir professeurs et qu’il y a un très grand besoin d’enseignants : peu de postes sont ouverts !  En effet, il faut pouvoir payer tous les professeurs, le gouvernement ouvre donc les postes petit à petit. La situation ne s’améliore que très péniblement dans les campagnes : de beaux établissements, sans professeur ou si peu.

    Pour accéder et lire notre newsletter, c'est ici : 

    Newsletter octobre 2020 pdf

Voir tout

Laisser un message de soutien

Voir tout

Depuis 1958, Enfants du Mékong soutient l'éducation des plus pauvres et les enfants en situations de détresse. Ce sont près de 22 000 enfants parrainés et 60 000 enfants soutenus qui peuvent ainsi accéder à l'éducation. Enfants du Mékong soutient la construction d'une centaine de projets de développement par an (écoles, foyers d'accueil...) et gère 10 centres et 200 foyers. Enfants du Mékong  intervient dans 7 pays : Vietnam, Thaïlande, Laos, Philippines, Cambodge, Birmanie et Chine. Pour plus d'informations: www.enfantsdumekong.com