En poursuivant votre navigation sur https://defi.enfantsdumekong.com, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Mission de volontariat au Centre Mérieux, Phnom Penh

par Hélène COMBE

80 €

collectés sur 9 500 €

0%

247
jours restants

3

contributeurs

Partager cette page de collecte

Le projet
Les contributeurs
Les actus
Commentaires

Pourquoi je pars en mission ? 

Au cours d’une première expérience professionnelle dans mon domaine d’études initial, le commerce et le management franco-allemand, je me suis vite aperçue qu’il me manquait quelque chose pour être pleinement épanouie… des échanges humains, une portée plus sociale, avoir le sentiment de faire quelque chose d’utile aux autres. Ainsi, j’ai assez naturellement choisi de me diriger dans le domaine de l’éducation et plus particulièrement celui de l’enseignement en devenant institutrice remplaçante au sein d’une classe de maternelle. Cette expérience a été très enrichissante professionnellement et humainement. Cela m’a permis d’apprendre beaucoup sur moi et m’a confortée dans l’idée que je souhaitais travailler dans le domaine de l’éducation. Ayant toujours eu une petite âme de voyageuse, j’ai eu envie de partir en mission de volontariat afin de combiner mon envie de découvrir d’autres cultures et celle d’agir dans le domaine de l’éducation en m’investissant auprès des plus démunis.

Pourquoi avec EdM ?

Dès que j’ai découvert l’existence du Volontariat de Solidarité International (VSI), il ne m’a pas fallu faire beaucoup de recherches pour tomber sur le site d’Enfants du Mékong et me décider à postuler. En plus de ses pays d’actions, que j’affectionne particulièrement et que j’avais déjà eu la chance de visiter pour la plupart, j’ai tout de suite été séduite par l’approche et les valeurs de l’association. EdM répond à des besoins exprimés par des acteurs locaux et permet aux enfants les plus défavorisés d’avoir accès à une formation académique et humaine afin de devenir des adultes libres et épanouis. Les rencontres que j’ai déjà faites au siège et l’accueil chaleureux que j’y ai reçu n’ont fait que renforcer mon envie de m’engager auprès de cette association. Je sais que je peux avoir confiance en EdM qui agit depuis plus de soixante ans dans le domaine de l’éducation en Asie du Sud-Est.

Ce que je vais faire :

Mi-août, je m’envolerai pour le Cambodge et poserai mes valises pour une mission d’un an à Phnom Penh, où je serai responsable du foyer des étudiantes en 1ère année et coordinatrice de la formation humaine au Centre Docteur Christophe Mérieux. La formation humaine se divise en deux branches : « ouverture sur le monde » (géographie, culture générale, activités culturelles) et « développement personnel » (philosophie). Mon rôle sera de planifier les cours en fonction des disponibilités des étudiants et des intervenants mais également de participer à la préparation de certains cours en collaboration avec les étudiants de 4ème année et le professeur de philosophie. En parallèle, j’assumerai les rôles d’éducatrice et d’animatrice au sein du foyer en accompagnant les jeunes filles dans leur vie quotidienne, en étant présente pour elles et en organisant des activités culturelles et extra-scolaires. Cette expérience promet d’être très riche sur le plan humain !

 

Voir tout

01/09/2021

L. F.

10 €

01/09/2021

S. G.

50 €

16/08/2021

A. C.

20 €

Voir tout
  • Hélène COMBE

    Créateur de la page

    03/09/2021

    #1 Nouvelles du Cambodge : Lettre mensuelle - 01.09.2021

     

    Nouvelles du Cambodge

     

    Cher.e.s ami.e.s, chère famille,

    Cela fait bientôt deux semaines que j’ai posé mes valises au Cambodge, ce pays surnommé le pays du sourire. Dans cette lettre mensuelle, je souhaiterais vous partager mon quotidien par le biais de photos et d’anecdotes et vous emmener en voyage avec moi. Pour ma première lettre, je reviendrai sur mes conditions d’arrivée ainsi que sur le cadre de ma mission de volontariat. Hay-hay (prêt.e.s) ?! C’est parti !

     

    “Il était une fois le covid-19…”

    En raison de la situation sanitaire actuelle (que vous ne connaissez que trop bien!), j’ai du effectuer une quatorzaine à l’hôtel à mon arrivée dans le pays. Je dois avouer que j’avais quelques appréhensions avant mon départ et pourtant, je vis plutôt bien cet isolement. En effet, j’ai eu beaucoup de chance : ma chambre est spacieuse, elle m’offre une jolie vue sur le Tonle Sap et la nourriture est bonne !

     

     

    “Speak like Khmer”

    Mes journées sont rythmées par un peu de sport, de la lecture, des films, et surtout… les tant attendus cours de Khmer que je partage avec Julie et Etienne. Notre prof, Posy, est étudiant et donne des cours pour financer ses études. Il est très drôle, ce qui rend ses cours vivants et agréables. J’espère pouvoir vite mettre en pratique ce que nous avons appris avec lui !

     

    Ma mission de volontariat avec Enfants du Mékong

    Cette année, je serai responsable du foyer des étudiantes de 1ère année et coordinatrice de la formation humaine au Centre Docteur Christophe Mérieux, à Phnom Penh. La formation humaine se divise en deux branches : « ouverture sur le monde » (géographie, culture générale, activités culturelles) et « développement personnel » (philosophie). Mon rôle sera de planifier les cours en fonction des disponibilités des étudiant.e.s et des intervenant.e.s mais également de participer à la préparation et au bon déroulement de certains cours. En parallèle, j’assumerai les rôles d’éducatrice et d’animatrice au sein du foyer en accompagnant les jeunes filles dans leur vie quotidienne et en organisant des activités extra-scolaires.

     

    Le centre scolaire Christophe Mérieux

    Situé à Toul Kork, un quartier calme dans le Nord de Phnom Penh, le Centre Mérieux emploie 16 personnes Khmer et accueille 200 étudiant.e.s et les accompagne principalement dans leur développement humain mais leur apporte également des cours de soutien académiques ainsi qu’une préparation à la vie professionnelle. Les étudiant.e.s sont logé.e.s dans des foyers aux alentours.

       

     

    Ce week-end, les étudiantes de mon foyer m’ont envoyé une adorable vidéo de présentation en anglais et en français. Ma sortie de quatorzaine est prévue pour ce vendredi. Il me tarde de rencontrer les étudiant.e.s et les employé.e.s du centre, ainsi que Lucie, la précédente volontaire, avec qui je vais effectuer le tuilage. Je vais aussi retrouver Claire, Bertrand et leurs enfants, les volontaires arrivés courant août avec qui je partagerai cette aventure humaine enrichissante. Mon binôme en charge de la formation professionnelle, Marion, nous rejoindra mi-septembre et l’équipe sera au complet ! La suite au prochain épisode… Merci de m’avoir lue, j’espère que cette première lettre vous aura plu, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques et à m’envoyer de vos nouvelles.

    Prenez-soin de vous et Joub k’nea chap-chap (à bientôt) !

    Hélène

Voir tout

Laisser un message de soutien

Voir tout

Depuis 1958, Enfants du Mékong soutient l'éducation des plus pauvres et les enfants en situations de détresse. Ce sont près de 23 000 enfants parrainés et 60 000 enfants soutenus qui peuvent ainsi accéder à l'éducation. Enfants du Mékong soutient la construction d'une centaine de projets de développement par an (écoles, foyers d'accueil...) et gère 11 centres et 200 foyers. Enfants du Mékong  intervient dans 6 pays : Vietnam, Thaïlande, Laos, Philippines, Cambodge, Birmanie. Pour plus d'informations: www.enfantsdumekong.com